• Azimut Transport

Quelles alternatives au thermique? Le Biométhane (4/5)


Dans la continuité de nos articles sur les alternatives aux moteurs thermiques, nous nous pencherons aujourd’hui sur la plus écologique d’entre elles : le biométhane.


Ce carburant issu de la décomposition de nos déchets agricoles (lisier, fumier, déchets de céréales, etc.) et domestiques (ordures ménagères, déchets verts, etc.) mais aussi des déchets industriels est la réponse à beaucoup d’enjeux environnementaux.



Particulièrement applicable dans notre région, il consiste à extraire le méthane produit par la fermentation des matières organiques pour ensuite en extraire du biogaz qui, lorsqu’il est épuré, devient du biométhane.

Cette fraction organique des déchets urbains ou des déchets agricoles et agro-alimentaires, n’émet quasiment aucune poussière et réduit encore davantage le CO2 par rapport au méthane et aux carburants traditionnels. C’est pourquoi ce gaz est aujourd’hui reconnu par l’état et l’union européenne comme énergie durable et représente une solution concrète à la transition énergétique.


Le biométhane peut être utilisé comme carburant mais aussi être intégré au réseau de gaz fossile auquel il s’associe très bien.



En septembre 2017, un groupement d’agriculteurs vendéens ont même financé la première station de biométhane pour poids lourds et voitures. Ce projet est l’illustration de l’utilité et de la pertinence de ce carburant à l’échelle locale.

Concrètement, fournir un véhicule utilitaire en carburant pendant un an nécessite la collection des déchets de 1750 personnes.

Si l’on prend les près de 65000 exploitations agricoles auvergnates nous pouvons en conclure que la réduction de la dépendance aux importations et le développement de l’économie par le biais de ce biogaz est d’autant plus accessible sur notre territoire.


Actuellement, en France, il existe déjà de nombreux modèles de véhicules roulant au gaz disponible chez les concessionnaires automobiles Audi, Seat, Skoda, Volkswagen, etc. Cependant cette source d’énergie n’est pas encore rependue. Sachant qu’utilisé à l’état liquide, le biométhane carburant, présente une facture carbone 8 fois plus faible que les carburants pétroliers, il est bien possible que celui-ci se répande rapidement dans les années à venir

0 commentaire